Traduction du texte allemand traitant de la protection des mineurs

Qu’il soit utilisé à des fins ludiques, d’apprentissage ou de communication, Internet occupe aujourd’hui une place importante dans le quotidien des enfants et des adolescents. Pourtant, certains contenus en ligne ne sont pas adaptés aux plus jeunes.

En tant que prestataire de services web et de télécommunications, WEB.DE a conscience de ce risque et assume ses responsabilités en concevant ses propres offres de manière conforme aux normes relatives à la protection des mineurs, c’est-à-dire en sélectionnant avec prudence ses contenus et ses publicités, et en respectant les réglementations concernant leur diffusion.

Signalement de contenus préjudiciables

En plus des dispositions que nous prenons, vous avez à tout moment la possibilité de signaler à WEB.DE les contenus préjudiciables pour les enfants et les adolescents dans le cadre des offres de WEB.DE ou des services que WEB.DE met à la disposition de sa clientèle (domaines, sites web...).

Vous pouvez signaler un commentaire sous un contenu éditorial en cliquant sur le bouton « Vertoß melden » (« Signaler un abus ») situé à côté du commentaire en question.

Tous les autres signalements doivent être communiqués à l’équipe chargée de la protection des mineurs à l’adresse jugendschutz@web.de ; merci d’inclure toute information utile à votre requête, telle que le nom de domaine, l’URL ou encore le contenu en question. L’équipe chargée de la protection des mineurs examinera votre requête et vous informera de la suite réservée à votre demande.

Services de consultation et d’aide

Vous trouverez ci-dessous des services de consultation et des informations utiles pour les parents, les enfants et les adolescents. Vous trouverez également des informations supplémentaires, des contenus d’actualité sur le thème de la protection des mineurs, des lois et des brochures auprès du ministère fédéral de la Famille, des Personnes âgées, de la Femme et de la Jeunesse.

  • Ligne téléphonique pour les enfants et les adolescents / pour les parents : Nummer gegen Kummer (gratuit et anonyme)
  • Assistance téléphonique en cas de dépression ou de pensées suicidaires : 08 00/ 11 10 - 111 (Allemagne), 142 (Autriche), 143 (Suisse) (gratuit et anonyme)
  • Inquiétude et peur chez les enfants et les adolescents, ou soupçons de violence domestique / d’abus sexuels : assistance téléphonique du ministère fédéral de la Famille, des Personnes âgées, de la Femme et de la Jeunesse au numéro 0800 22 55 530 (gratuit et anonyme)
  • Éducation aux médias : informations et conseils destinés aux parents et aux éducateurs par le ministère fédéral de la Famille, des Personnes âgées, de la Femme et de la Jeunesse
  • Éducation aux médias : page de l’Office fédéral de contrôle des médias dangereux pour la jeunesse (Bundesprüfstelle für jugendgefährdende Medien, BPjM) listant des ressources pour l’éducation aux médias
  • Bureaux des plaintes : jugendschutz.net, eco, FSM et KJM

De leur côté, pour que leurs enfants consultent des contenus web adaptés à leur âge, les parents peuvent prendre des mesures de protection visant à limiter les contenus accessibles et, de cette manière, contribuer à leur éducation aux médias dès leur plus jeune âge. Une mesure de protection possible consiste à installer un programme de contrôle parental et, pour garantir la sécurité des enfants sur Internet, que les parents les accompagnent dès leurs premiers pas sur les médias. Cette contribution des parents est essentielle : elle permet non seulement une transmission des compétences techniques et, plus important encore, d’expliquer le bon comportement à adopter et de présenter les risques éventuels liés à l’utilisation d’Internet.

Programme de contrôle parental

Il existe un grand nombre de programmes de contrôle parental permettant de protéger les enfants et les adolescents contre les contenus préjudiciables et non adaptés à leur âge. La Commission pour la protection des mineurs dans les médias (Kommission für Jugendmedienschutz, KJM) a approuvé les programmes de contrôle parental qui remplissent les exigences du Traité d’État sur la protection des mineurs dans les médias (Jugendmedienschutz-Staatsvertrag), parmi eux « JusProg », un programme téléchargeable gratuitement.

Le module BPjM, développé par l’Office fédéral de contrôle des médias dangereux pour la jeunesse en collaboration avec le FSM, constitue une autre solution pour filtrer les contenus inappropriés. Il empêche la consultation de contenus en ligne classés comme non autorisés selon le Traité d’État sur la protection des mineurs dans les médias.

En outre, certains paramétrages sur Internet et d’autres programmes offrent eux aussi diverses possibilités de protection des enfants et des adolescents. Sur les moteurs de recherche, par exemple, il est possible d’activer des paramètres de protection des mineurs.

Compétences médiatiques

Dans le cadre du Traité de la protection des mineurs dans les médias, l’idée de promouvoir une utilisation sereine (protection des mineurs) et celle de renforcer la capacité à utiliser les médias chez les enfants et adolescents (compétence médiatique) vont de pair.

Bien accompagner les enfants et les adolescents en vue de renforcer leurs compétences médiatiques peut présenter des difficultés : les diverses manières d’accéder à Internet, via PC, tablette et smartphone, constituent à elles seules un défi. À cela s’ajoute la multitude de contenus très appréciés des enfants et des adolescents qui sont accessibles par le biais de ces appareils, tels que WhatsApp et les autres services messageries, Facebook, Youtube, Twitter, Snapchat, Instagram, TikTok, etc. Il est d’égale importance de préparer les enfants et adolescents à utiliser ces services de manière responsable et adaptée à leur âge. Pour favoriser un bon comportement d’utilisation, il est possible de paramétrer des restrictions sur les heures d’utilisation et des limites d’âge en fonction de l’application utilisée.

En parallèle, il est important de se tenir aux côtés des enfants dès qu’ils commencent à utiliser Internet, de leur faire comprendre qu’ils peuvent recevoir de l’aide qu’importe la situation et de leur expliquer très tôt les risques éventuels (cyberharcèlement, cybergrooming, sexting, arnaques à l’abonnement caché, addiction au téléphone portable, autres contenus dérangeants ou choquants, arnaques RGPD, etc.), afin qu’en cas de confrontation, ils puissent réagir en connaissance de cause ou aller chercher de l’aide auprès de leurs parents ou des centres d’écoute adéquats.

Vous trouverez d’autres conseils, notamment au sujet de l’éducation aux médias et des centres d’écoute, dans la partie «Services de consultation».

Applications et contenus internet pour enfants

Vous trouverez une page de l’Institut allemand de la jeunesse (Deutsches Jugendinstitut e.V.) listant des applications adaptées aux enfants ici, ainsi qu’une page de l’Office fédéral de contrôle des médias dangereux pour la jeunesse (Bundesprüfstelle für jugendgefährdende Medien, BPjM) listant des offres en ligne adaptées aux enfants et aux adolescents ici.